Les grèves de 2000

jeudi 27 février 2014
par  paslaniici

Les grèves de 2000

Les grèves de février-mars 2000 à Toulouse.
Quatre secteurs sont entrés en lutte simultanément (finances, santé, poste et éducation nationale. Notre objectif a été de proposer avec la FSU, un cadre unitaire de mobilisation pour regrouper ces luttes et éviter l’éparpillement.
Si la CGT y a participé sur la fin (les syndicats des secteurs concernés y étaient depuis le début), nous n’avons pu arriver à une réelle convergence à l’exception d’une manif place du Capitole et d’une jonction difficile des cortèges poste, enseignants, étudiants,(la CGT poste n’en voulant pas) lors de la venue de Jospin à Toulouse, devant le parc des expos
Le 9 juin, une manif contre les licenciements (parfois appelée manif LU-Danone) avait lieu à Paris. La CGT ne s’est jointe à la préparation de la mobilisation que lorsque des organisations politiques (PCF, LO, LCR…) s’y sont engagées. Ce sont des militants de la FSU et de Solidaires qui feront les chèques de caution pour réserver un TGV

Dès cette époque, nos rapports avec les UD changent. Le travail sur les quartiers, les sans papiers, nos forces dans les manifs, le poids de nos interventions, notamment en liaison avec la FSU, ont changé la donne. D’invité occasionnel nous devenons interlocuteur incontournable dans les réunions unitaires, même pour la CFDT ! Seul parfois FO nous rejette… Tout cela est aussi entre autres dû au travail avec le CLUI dont les formations ont eu un certain impact sur la ville.
Enfin, Solidaires prendra toute sa place dans la mobilisation sur le Larzac en 2000 (stand solidaires, infrastructure, SO)

L’autre façon d’aider à la construction de syndicats SUD

Le 21 décembre 2000, une grosse centaine de militant e s du mouvement social dès 5 heures du matin vont bloquer les deux dépôts de la SEMVAT pour protester contre la mise à pied de 18 syndicalistes dont 15 de SUD et 3 de la CFTC. Tous les sudistes de la SEMVAT seront cachés derrière des passes-montagnes, sauf le secrétaire J.L RUEFF.La direction de la SEMVAT sera totalement perturbée par cette affaire car elle n’aura personne en face avec qui discuter et devra attendre notre départ pour rétablir la circulation. A Langlade (dépôt), nous empêcherons les bus de sortir avec un grand feu de palettes. A Atlanta (dépôt ce sont des militantes qui se coucheront devant les bus. Cette initiative, annoncée lors d’une réunion d’ATTAC à la fac de Rangueil, se voudra être, à la demande des traminots, une initiative du mouvement social, sans les partis politiques. Il faudra une lettre de la FSU et de Solidaires à la Dépêche du Midi pour protester contre l’article faisant état de la présence de militants de Motivé es au même titre que d’autres de Ras le Front, AC…

En fichiers joints, textes sur les grèves de 2000, secrétariat, La Dépêche, Le coquelicot, Rouge, articles Semvat


Documents joints

PDF - 208.6 ko
PDF - 5.2 Mo
PDF - 4.7 Mo
PDF - 2.3 Mo
PDF - 3.4 Mo
PDF - 2.4 Mo
PDF - 15.2 Mo
PDF - 13.3 Mo

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les grèves de 2000

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois